Le Schéma de Mobilités

Le diagnostic socioéconomique

Premier pilier du projet de SCOT, le schéma de mobilités présenté en Comité Syndical le 19 juin 2014 définit un maillage du territoire par les transports collectifs et alternatifs. Il a pour objectif de répondre aux besoins de mobilité des habitants, en apportant une alternative à l’usage de la voiture individuelle. Il envisage des lignes de transport collectif dites « express », c’est-à-dire rapides et fréquentes, pour relier les principaux pôles périurbains et ruraux du territoire (Neuville-de-Poitou, Vouillé, Lusignan, Vivonne, Chauvigny, La Roche-Posay, Mirebeau et Lencloître) aux agglomérations de Poitiers et Châtellerault ainsi qu’au Futuroscope. Il définit également un principe de desserte locale des bassins de vie (territoire de vie quotidienne des habitants) : transport à la demande (transport collectif disponible sur réservation) ou modes de déplacements doux (vélo, piéton). Ainsi l’ensemble du territoire serait irrigué et connecté aux pôles desservis par le réseau express. Le schéma de mobilités définit également le principe d’un réseau de covoiturage et s’appuie sur des expériences innovantes menées dans d’autres territoires en France ou à l’étranger. Le schéma de mobilités inclut également une monographie des gares du territoire, un recueil d’expériences innovantes dans le domaine des mobilités (benchmark) et un zoom sur la problématique fret (transport de marchandises).

 

Synthèse du Schéma de Mobilités, juillet 2014
Monographie des gares ouvertes du territoire
Monographie des gares fermées du territoire
Recueil d'expériences innovantes de mobilités